Vivre, expérimenter, raconter.

Le collectif d’enquêtes politiques et Marie-Pierre Brêtas, Pierre Cabanes, Daniel Colson, Didier Demorcy, Ursula Gastfall, Marc Monaco, Isabelle Stengers.

Ces Cahiers d’enquêtes politiques rassemblent sept récits d’expérimentations et sept textes écrits dans leur sillage. Il y est question d’amateurs de science-fiction et de la Renaissance, de Mai 68 et d’enquêtes ouvrières, de soin et de squat, de communautés qui s’accrochent à la vie, de jardins collectifs, de ruines d’industrie, de hack et de machines bidouillées. Autant d’enquêtes singulières qui engagent, à chaque fois, des manières de faire collectif et des manières de raconter. Ces textes invitent à circuler entre des mondes et à y glaner les moyens de transformer d’autres situations, ailleurs. Ils ne constituent donc pas un programme, plutôt une invitation au voyage.

Sommaire:

[1] Construire des communautés, Ursula Gastfall, /tmp/lab, Usinette.org.
[2] Tenir la terre, Didier Demorcy.
[3] La maison goudouli, Pierre Cabanes.
[4] Hautes terres, Marie-Pierre Brêtas.
[5] Quel détroit ? Marc Monaco.
[6] Sf antiviral. ou comment spéculer sur ce qui n’est pas là,
Isabelle Stengers.
[7] Enquêtes ouvrières et philosophie de l’anarchie, Daniel Colson

Le collectif d’enquêtes politiques:

Notre Collectif d’enquêtes politiques veut faciliter la transmission de récits d’expériences collectives qui ne se laissent ni interpréter, ni capturer par une logique programmatique. C’est un agrégat fragile, qui tente d’échafauder une pensée collective, malgré le tumulte de nos vies, malgré la distance et nos parcours divers. La politique que nous défendons articule la pluralité des formes de vie, expérimente des nouveaux rapports entre les êtres et doit pouvoir faciliter des passages entre les mondes. Par l’intermédiaire de la série des Cahiers d’enquêtes politiques, nous voulons doter cette politique d’une ouverture aux rencontres improbables et aux alliances étranges.

Share Button